Le coaching dentaire, un processus d’éveil


La démarche de Cohésion Dentaire vise les conditions d’émergence des solutions. Pour résoudre un problème, on ne questionne pas la cause, mais on observe les situations de succès et tenter de les reproduire. « Quand ça marche, comment ça marche ! »

Le coaching permet non seulement d’accroître l’efficacité individuelle et collective mais également d’engager les bénéficiaires dans un apprentissage permettant de développer de nouvelles compétences et capacités. Dans la poursuite d’objectifs pragmatiques et opérationnels, il permet d’élargir le cadre du possible et de faire éclore de nouvelles potentialités. Il permet de stimuler un regain de motivation et d’engagement et d’installer une dynamique constructive et créative.

Le coaching s’organise autour d’une compréhension et d’une vision, qui prend en compte les intérêts et les enjeux pour l’individu, l’équipe et le cabinet.

Pour optimiser la valeur ajoutée et démontrer clairement un retour sur investissement, il est important d’aligner les objectifs visés par le coaching  à la stratégie du cabinet, précisant ainsi les indicateurs de suivi et de mesure à la fois quantitatifs et qualitatifs.

Le coach met en place un espace de confiance et de partenariat avec le praticien

  •  Il croit fondamentalement que le praticien détient sa propre solution
  • Il autorise une expression et un travail fécond par son écoute active, bienveillante et sans à priori
  • Il aide à identifier et à dépasser les freins et les blocages qui empêchent d’avancer vers la réussite

Le coach se focalise sur les informations prioritaires relevant de la problématique

  • Il ouvre une autre vision de la situation; il amène à faire évoluer la perception de la situation et à libérer la créativité dans la recherche de réponses les plus adaptées
  • il veille à l’alignement entre les valeurs personnelles du praticien et celles du cabinet et permet ainsi de réduire tout écart comportemental source de problème

Le coach protège par ses interventions et stimule par sa confiance

  • Il permet au praticien de s’écarter de sa «zone de confort» et d’explorer de nouveaux comportements
  • Il permet de faire émerger la solution et favorise le développement de l’autonomie
  • Il aide à trouver une plus grande efficacité dans son développement